1/10

The Wall est une trilogie composée des tomes suivants : Les arènes, le présage, le jardin.

L’un après l’autre, ces livres peuvent être perçus comme correspondant à trois périodes différentes de notre histoire, et trois façons d’appréhender notre environnement.

Le tome les arènes fait référence à un temps originel et à un espace sans frontière, sans limite ni repère.

Le présage présente un environnement que nous avons appris à craindre et avec lequel nous nous sommes familiarisés, à travers l’observation des cycles (des saisons, du jour et de la nuit), et la répétition des formes.

Le jardin évoque le projet moderne de transformer l’environnement pour le mettre à notre échelle et répondre à nos besoins.

Ces trois tomes suggèrent aussi que la lecture de l’espace est dépendante d’une conception du temps : l’éternité, la répétition, et le temps de la vie humaine.

Proposant une réflexion sur ces façons d’appréhender l’environnement et de concevoir le temps, le titre The Wall, pose la question de ce à quoi nous pourrions être confrontés.

Les photographies ont été prises en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France, entre 2015 et 2016.

Translation:

The Wall is a trilogy composed of the following volumes: the Arena, the Omen, the Garden.

One after the other, the volumes can be read as three different periods in history and three ways of relating to our environment.

The Arena refers to an original time and to a place without limit, scale or point of reference.

The Omen presents a surrounding we have learnt to fear and to understand through the observation of cycles (seasons, days and nights) and the repetition of shapes.

The Garden evokes the modern project of transforming the environment to meet the human scale and our needs.

However, these volumes also suggest that the reading of space is linked to a specific conception of time: the eternity, the repetition and a life-time.

Reflecting on these possibilities of relating to our environment and of conceiving time, the title The Wall refers to the question of what could lie in front of us.

The images were shot in the region Auvergne-Rhônes-Alpes, in France, between 2015 and 2016.