1/12

Photographs from the book Kings Road.

The U.K. is at the end of the road, on the map as in the minds. As long as it was a dream, exile was the symbol of all possibilities. Once they have arrived in this temporary that becomes a way of life, a tension appears: the one fed by the dreams that people have had and by the memories of what they have left behind.

About : 

Kings Road deals with the theme of refugees and asylum seekers in the U.K. Rather than focusing on a differenciated approach, the images interrogates how belonging to a territory and a culture remains a question for anybody.

To carry within oneself an elsewhere that will never flourish is for these people a sharp and real wound. Is it not also for us, who are protected from it, a dream that we simply tend to forget?

Traduction :

Photographies extraites du livre Kings Road.

L’Angleterre se situe au bout de la route, sur les cartes comme dans les esprits. Aussi longtemps qu’il était un rêve, l’exil est le symbole de toutes les possibilités. Une fois ici, dans ce temporaire devenu un mode de vie, une tension se crée : celle nourrie des rêves que ces gens ont eus jadis, et du souvenir de ce qu’ils ont laissé derrière eux.

 

A propos :

 

Kings Road aborde la condition des réfugiés et demandeurs d’asile en Angleterre. Plutôt que de produire une vision différenciée de ces personnes, les images montrent comment l’appartenance à un territoire et une culture reste une question posée à tout individu.

Porter en soi un ailleurs qui ne pourra jamais éclore et restera toujours fictif est pour ces personnes une blessure vive et déchirante car réelle. N’est-ce pas aussi un rêve que nous autres, à l’abri, tendons simplement à oublier ?